Accueil » Blog » Le décret GBCP : enjeux et premier état des lieux

Entré en vigueur en 2016, le décret GBCP a impacté la gestion financière et comptable de nombreux établissements publics. Les modes de fonctionnement et les habitudes de travail des agents ont évolué : nouveaux processus, évolutions du système d’information, accélération de la dématérialisation… 5 ans après la réforme, voici une infographie présentant un premier bilan de ce décret : organismes concernés, bénéfices générés, difficultés rencontrées…

Infographie GBCP

En conclusion

Jusqu’alors présenté par nature de dépenses (personnel, fonctionnement, investissement, intervention, etc.), le budget des établissements publics est aujourd’hui structuré par politique publique (sécurité, culture, santé, justice, etc.), appelée mission. Le Parlement et les citoyens disposent d’une meilleure visibilité sur l’ensemble des moyens déployés pour mettre en œuvre chaque politique de l’État.

Le décret GBCP oblige à faire figurer l’origine des recettes, offrant une vision complète et transparente des flux financiers dans les actions de l’État. Cette réforme a impliqué une refonte globale de la comptabilité des établissements publics, tant du point de vue de l’organisation interne des services et du circuit de validation, que des rôles du comptable et de l’ordonnateur. Ces changements se sont traduits par l’apparition de nouveaux besoins fonctionnels, auxquels les logiciels financiers nouvelle génération ont su répondre avec  efficacité.

*EPIC : Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial
**EPA : Établissement Public à caractère Administratif